BLAGUES

Sur la Nationale 7, deux blondes en minijupe sont en train de pousser leur voiture, qui vient tout juste de tomber en panne.
Un P.D.G. de start-up arrête sa BMW Z3 à leur niveau, baisse la vitre de sa portière et leur demande:
- Bonjour les filles, vous voulez que je vous tire?
Et les deux blondes, en choeur:
- Non merci, on est déjà en retard

Deux féroces cannibales se lèchent les doigts avec gourmandise tout en dégustant leur repas.
"Ta femme fait un rôti délicieux" dit le premier
"Je te remercie", répond l'autre. "Elle va me manquer"

C'est l'histoire d'un gars qui prenait des leçons de parachutisme. Étant un gars plutôt pratique, il ne se privait pas pour poser toutes les questions à son instructeur:
"Qu'est-ce qu'il faut faire si mon parachute ne s'ouvre pas?"
"Dans ce cas, pas d'hésitation" lui répond l'instructeur, "tu ouvres ton ventral!"
"Mais si le ventral ne s'ouvre pas non plus?" insiste le néophyte.
L'instructeur se penche alors et lui dit tout bas à l'oreille: "Si aucun des deux parachutes ne s'ouvre, alors il ne te reste plus qu'une chose à faire: tu cries 'Bouddha! 'Bouddha! 'Bouddha!'
Le gars se dit que c'est vraiment n'importe quoi et comprend que rien ne pourra le sauver dans ce cas. Mais le risque n'est pas suffisant pour le décourager. Le jour du premier saut arrive. L'avion monte à 3000 mètres. Le gars saute sans se poser de question. Au bout de trois secondes, il tire sur la poignée d'ouverture... Rien ne se passe! Inquiet, mais sans plus, le gars tire la poignée de son ventral... Rien non plus! Alors là, le pauvre gars se met à paniquer mais aussitôt, il se souvient des paroles de son instructeur et il se met à crier "'Bouddha! 'Bouddha! 'Bouddha!" Instantanément, deux énormes mains potelées apparaissent dans le firmament et viennent réceptionner comme dans un berceau sans le moindre mal. Étonné mais surtout heureux, le gars pousse un soupir de soulagement et laisse échapper un "Jésus Marie Joseph!"
... Et les mains le laissent tomber.

C'est dimanche matin. Kévin et Mélissa qui se sont réveillés tôt viennent sans bruit à la porte de la chambre de leurs parents pour savoir si ils peuvent aller les embêter... Kévin regarde par l'entrebâillement de la porte, un peu trop longuement au goût de sa soeur qui lui demande à l'oreille:
"Alors, qu'est-ce qui se passe? Ils sont réveillés?" Kévin se tourne alors vers sa soeur et il lui dit:
"Je ne comprends pas... C'est maman qui suce, et c'est papa qui dit que c'est bon!"

Un Égyptien se ballade dans le souk du Caire lorsqu'il est abordé par un homme qui lui propose de lui vendre du Viagra (le Viagra est illégal en Égypte) pour 100 dollars.
"Non, non, ça ne vaut pas 100 dollars!" répond le passant.
"OK, Et si je te le laisse pour 50 dollars?"
"Non, non, ça ne les vaut pas!"
"OK, 20 dollars alors?"
"Non, ça ne les vaut toujours pas!"
"Et pour 10 dollars?"
"Pas encore!"
"Écoute, ces pilules de Viagra me coûtent 10 dollars chacune. Comment peux-tu dire que ça ne vaut pas ce prix là?"
"Oh, les pilules valent certainement ce prix. Mais c'est ma femme qui ne le vaut pas."

Nous sommes au lendemain de la nuit de noces.
La jeune mariée s'éveille, et, sans bruit, elle se dirige dans la cuisine pour préparer le petit-déjeuner de celui qui est maintenant son époux.
Quelques minutes plus tard, alors que son étalon s'étire dans le lit, elle lui apporte un plateau avec du café et des croissants.
Son homme boit une gorgée, pose sa tasse en faisant la grimace et lui dit:
"Alors comme ça, tu ne sais pas faire le café non plus?"

Le mari sort de la salle de bains complètement nu, avec une érection du plus bel effet. Il rejoint son épouse dans le lit et se tourne vers sa femme avec une seule idée en tête… Mais comme d'habitude, elle le coupe dans son élan:
"Pas ce soir, chéri, j'ai la migraine".
"Pas de problème!" lui répond son mari. "Je sors tout juste de la salle de bains où je me suis saupoudré de l'aspirine sur le sexe. Tu peux prendre le traitement oralement ou en suppositoire, comme tu veux!"

Un homme qui subissait depuis très longtemps des infections urinaires à répétition entra, sur l'avis de son urologue, à l'hôpital pour y subir une circoncision.
Lors du réveil de l'anesthésie, le gars a la surprise de voir un attroupement de docteurs autour de son lit.
"Qu'est-ce qui se passe?" Demande-t-il avec une certaine inquiétude.
"Hmmm, eh bien… Il y a eut comme qui dirait une petite confusion."Reconnaît son chirurgien. "Votre dossier a été interverti avec celui du patient de la chambre d'à côté qui lui, venait pour une opération de changement de sexe..."
"Quoi?! Ne me dites pas..."
"Eh bien si: vous avez maintenant un beau petit vagin à la place de votre pénis"
"Mais alors Docteur, vous voulez dire que je ne saurai plus ce que c'est qu'une érection?"
"Oh mais si, bien sûr que si. Simplement, ça ne sera plus la votre!

C'est Jean-Guy qui est tellement fatigué qu'il se résout à consulter le médecin.
"Docteur, si vous saviez comme je suis fatigué, mais fatigué... C'est bien simple, je ne suis plus bon qu'à rester au lit toute la journée. Vous ne voudriez pas voir si je ne couve pas quelque chose?"
"Eh bien, je vais vous ausculter" répond le docteur. "Déshabillez-vous" Le médecin lui prend la tension: elle est normale. Ensuite le médecin prend son stéthoscope et l'applique sur le dos de Jean-Guy, puis il lui demande: 
"Dites 33" "Trente trois... trente trois... trente trois..." "très bien." poursuit le médecin. "Je ne trouve rien de spécial, mais pour plus de sécurité, je vais vous faire un toucher rectal". Alors le médecin enfile un gant en latex, procède à l'exploration de la prostate et s'adressant à nouveau à son patient, il demande:
"Allez-y, dites 33..."
Et Jean-Guy: "1... 2... 3... 4... 5... 6... "

Un petit garçon rentre chez lui et dit à son père :
- Papa, papa ! Tu savais qu'on pouvait avoir des enfants avec une éprouvette?
- Oui mon fils, je le sais bien! J'en ai eu deux avec une cruche !

C'est un gars qui rend visite à un ami. Le pauvre est paralysé suite à un accident de voiture. Ils papotent un peu dans le salon, et puis au bout d'un moment, celui qui est impotent dit à son pote:
"Dis-moi, tu veux bien monter là-haut pour me chercher mes charentaises? J'ai oublié de les mettre à mes pieds quand tu es arrivé"
Le gars monte à l'étage sans se faire prier et il tombe sur les deux filles de son ami, deux superbes bimbos en peignoir de bain qui venaient juste de prendre leur douche. Dragueur dans l'âme, il attaque à fond:
"Bonjour les filles. C'est votre papa qui m'envoie pour vous faire l'amour à toutes les deux!"
Les deux filles le regardent, interloquées: "C'est n'importe quoi. Papa n'aurait jamais dit une chose pareille!"
"D'accord," répond l'ami en souriant, "On va vérifier" Alors il se retourne et interpelle son pote au bas de l'escalier:
"Toutes les deux?"
"Ben oui, les deux évidemment!"

C'est un lépreux qui a fait une longue route l'été, sous le soleil, et qui s'arrête au premier troquet en vue. Il rentre dans le bar, s'assied sur un tabouret et commande une bonne bière bien fraîche. Le barman lui amène la bière et il n'a même pas le temps d'en boire la moitié que le barman, pris d'un haut-le-coeur, vomit devant lui...
Notre gars se dit qu'il va finir sa bière et quitter ce bar au plus tôt. Mais à peine a-t-il reposé son verre vide que le barman lui apporte un autre verre en lui disant:
- Allez-y, c'est pour moi.
Sans se faire prier, le lépreux se met à boire la bière offerte. Mais à peine a-t-il entamé sa deuxième bière, que le barman vomit à nouveau devant lui! Cette fois, il décide de quitter le bar au plus vite: Il boit le reste de son verre d'un trait.... Mais avant même qu'il ait finit, le barman lui a déjà apporté un troisième verre de bière plein. Le gars refuse poliment:
 - Non merci. Il m'apparaît évident que c'est moi qui vous rend malade puisque vous avez vomit par deux fois en me regardant. Et dans ce cas, il est préférable que je parte.
Le barman lui répond:
- Non, non, vous vous méprenez. Ce n'est pas vous qui me rendez malade... C'est le mec complètement bourré derrière vous qui n'a pas arrêté de tremper ses chips dans votre bras.

C'est une vieille dame qui croise Toto en train de tirer sa petite sœur par les cheveux dans le caniveau.
"Mais enfin mon petit garçon," lui dit-elle, "tu ne peux pas faire ça, c'est horrible. Elle doit avoir très mal"
"Oh ben non madame," lui répond Toto, "elle a pas mal, elle est morte"

Une brune, une rousse et une blonde parviennent à échapper aux flammes de l'incendie de leur immeuble en s'échappant par l'escalier jusqu'à la terrasse. Les pompiers sont au bas de l'immeuble et les incitent à sauter dans une couverture tendue pour les sauver d'une mort atroce. Les pompiers crient:
"Sautez!, sautez! C'est votre seule chance de survivre!"
La brune saute la première et ZIIIP! Les pompiers tirent la couverture d'un coup sec. La brune s'écrase sur le sol comme une tomate bien mûre.
"Allez! Sautez! Vous devez sauter!" crient alors les pompiers aux deux filles restantes.
"Oh non!" leur répond la rousse, "J'ai bien vu ce que vous avez fait tout à l'heure: vous allez retirer la couverture au dernier moment!"
"Non! C'est les brunes qu'on ne supporte pas! Mais pour les rousses, pas de problème!"
"D'accord," dit la rousse, et elle s'élance. ZIIIP! Les pompiers lui refont le même coup qu'à la brune et tirent la couverture. La rousse s'écrase sur le macadam comme une crêpe. Finalement, il ne reste plus que la blonde. Là encore, les pompiers lui crient:
"Sautez! Sautez! Les flammes seront bientôt sur vous!"
"Pas question! J'ai bien vu votre technique: vous allez retirer la couverture au dernier moment!" leur répond la blonde.
"Non! Non! Promis juré! On ne retirera pas la couverture!"
"Écoutez les gars," leur rétorque la fille, "rien de ce que vous pourrez dire ne me convaincra que vous n'allez pas tirer la couverture quand je sauterai! Alors je vais vous dire ce que vous allez faire: vous allez poser la couverture par terre et vous allez vous en écarter pendant que je sauterai..."

Robert est le grand champion de l'absentéisme au travail. Encore une fois, ce matin, il ne s'est pas montré à la boîte. L'après-midi , le patron viens le voir:
"Alors, vous n'êtes pas venu travailler ce matin?"
"Oui, je m'excuse. Ma femme a eu un accouchement difficile" répond Robert
"Un accouchement difficile dites-vous?! Comme la semaine dernière, et la semaine d'avant... Votre femme accouche donc en moyenne 4 à 5 fois par mois... Vous vous foutez de moi?! rugit le patron
"Pas du tout", répond Robert, "Ma femme est sage-femme à domicile"

retour index blaguessuivant